Revenir au début

Qu’est-ce qu’une bonne traduction ?

Abacus Traductions a fait le point sur ces éléments qui font d’un texte une bonne traduction

Il est très facile de repérer une mauvaise traduction : des termes qui sonnent faux, des expressions traduites en mot-à-mot ou encore des phrases interminables où les subordonnées ne se comptent plus.

Qu’est-ce qu’une bonne traduction

Qu’est-ce qu’une bonne traduction ?

Mais qu’en est-il d’une bonne traduction ? Sur quels critères évaluer la qualité d’une traduction d’une langue source à une langue cible ? La question agite toujours la sphère professionnelle des traducteurs, tant la langue est un objet difficile à manipuler, aux multiples aspects. Certains éléments ressortent toutefois, quasiment à l’unanimité, comme étant des signes d’une traduction fidèle. Abacus Translations a fait le point sur ces éléments qui font d’un texte une bonne traduction.

Un maintien du style original et du ton employé par l’auteur

Les choix de langue opérés par un auteur, aussi subtils soient-ils, ont un impact sur la portée du texte. Opter pour un mot, une ponctuation, un ton précis, une émotion… l’auteur cherche à véhiculer un message en dehors du vocabulaire lui-même. Ces préférences donnent un style et un ton propre au contenu. Traduire un document, c’est également tenir compte des sélections appliquées par l’auteur, pour rendre les émotions, la griffe et la façon dont il veut diffuser son propos, au-delà des termes employés. Une traduction de qualité prend donc en considération le style et le ton original du texte source pour transmettre ces informations fidèlement dans le texte cible.

Une traduction qui tient compte des spécificités culturelles de la langue cible

Une langue n’est pas un simple alignement de termes, agencés au sein de phrases. Une langue vit avec la culture et la population qui la parle. Une langue évolue en permanence en fonction des besoins de communication du public concerné. Saviez-vous qu’en anglais, le seul mot “peck” désigne deux réalités très différentes en français ? Seul le contexte permet de savoir si on parle d’un coup de bec d’oiseau ou d’une bise affectueuse. Saviez-vous également que la langue française est la championne du vocabulaire œnologique ? Pouvoir décrire la robe d’un vin, sa saveur et sa texture est primordial dans un pays comme la Suisse où la vigne tient une bonne place dans l’économie. Traduire un texte dans une langue, c’est considérer le monde dans lequel la langue source et la langue cible sont pratiquées.

La fidélité au sens, au contenu des textes

Lorsqu’on se lance dans la traduction d’un texte, la première étape consiste à absorber l’essence des mots, à comprendre le message de l’auteur et à capter ses idées. La traduction ne pourra être un simple mot à mot. Traduire, c’est passer d’un système de pensée à un autre. Avant de mettre les bons termes, le traducteur s’efforcera de saisir les informations, le contenu dans sa substance. Le processus demande un vrai savoir-faire intellectuel. Ensuite, seulement, l’idée peut être exprimée à travers les termes, les tournures de phrase, que ce soit en anglais, en allemand, en français, … Une langue est un filtre à travers lequel nous voyons le monde. La traduction fait passer une idée à travers les filtres des deux langues. Elle permet d’exprimer les ressentis au lecteur de la langue cible.

Un résultat inatteignable par une intelligence artificielle

Nombreux sont les professionnels tentés de faire traduire leur document par un robot. Cette solution de facilité peut éventuellement fonctionner pour un mot, comprendre le sens d’une phrase. Mais, à l’échelle d’un texte, la traduction effectuée par un robot du web ne sera jamais à la hauteur du travail d’un traducteur. La cohérence globale du document ne pourra pas être prise en compte. Le vocabulaire technique, littéraire ou de n’importe quel domaine spécifique, ne pourra pas être fidèle à l’original. Les techniques utilisées par les traducteurs ne sont absolument pas maîtrisées par les robots. Au mieux, vous obtiendrez une juxtaposition de termes imbriqués formant une phrase dont le sens original n’est pas respecté, ou avec un style douteux. Dans tous les cas, le document a peu de chances d’être compréhensible et exploitable commercialement. La traduction est un métier dans lequel l’humain joue un grand rôle.